Le deuil périnatal

A quoi correspond le deuil périnatal ?

Le deuil périnatal concerne les parents qui ont perdu un bébé, pendant la grossesse (deuil anténatal), pendant l’accouchement ou dans les sept jours suivant la naissance ; que la mort soit liée à une interruption médicale de grossesse (IMG), une mort fœtal in utero ou le décès post-natal suite à maladie, mort subite, etc.

On retrouve les mêmes étapes du travail de deuil, mais on préfèrera le terme « d’adaptation » pour la dernière phase plutôt que celui d’acceptation (FOREST, N. 2015).

Le deuil intervenant à un moment destiné à donner la vie implique la complexité de ce travail de deuil. En effet, il ne s’agit pas du deuil d’un passé comme dans le cas du décès d’un parent, mais du deuil du futur, d’une vie qui ne se réalise pas, de projets qui s’évanouissent. De plus, la mort d’un enfant avant le ou les parents semble aller à contre sens de l’ordre de l’univers (Gorer, 1925 cité par FOREST, N. 2015)

Le taux de mortalité infantile correspond au nombre de décès d'enfant, jusqu'à son premier anniversaire, par rapport au nombre de naissance.

En Guadeloupe, en 2014, selon l'INSEE, le taux de mortalité infantile (enfant de moins d'un an) est de 8.3 pour 1000 naissances alors qu'il n'est que de 3.5/1000 en  France métropolitaine soit plus du double pourtant, la prise en charge des parents endeuillés est quasi inexistante, c'est pourquoi ALOE a été créée.